posts du 3 juillet, 2018


3 juillet 2018

     Il est profitable d’appliquer au cosmos la grille de lecture des écrits et des paroles humaines. Pour le cosmos aussi il existe une intentio auctoris, une intentio operis et une intentio lectoris. Cela s’appelle des visions du monde.

     Nous pouvons conjecturer que l’intentio auctoris et l’intentio operis du cosmos sont identiques si nous admettons que l’auteur du cosmos, l’Être de l’être, est Amour et donne en conséquence à son œuvre indétermination et liberté : le cosmos est à la fois régi par la loi des forces d’attraction et de répulsion reconnues par la physique classique et par l’indétermination admise par la physique quantique en ses phénomènes « acausaux ».

     L’intentio lectoris du cosmos est multiple selon les cultures et selon les consciences, l’idéal étant évidemment qu’elle soit identique à l’intentio auctoris et à l’intentio operis. On doit d’abord constater la pluralité des lectures du cosmos et leurs conflits. La lecture proposée par le Livre de la Genèse n’est pas celle de l’Évangile et celle de l’Évangile n’est pas celle des philosophes occidentaux, en particulier celle des Lumières : Locke, Hume, Descartes, Hegel, Nietzsche… Les attaques virulentes de Nietzsche contre ce qu’il croit être l’Évangile témoignent, plus que beaucoup d’autres, de l’incompatibilité des diverses lectures du cosmos et visions du monde.

     Cette incompatibilité nous invite à la discussion, mais cette discussion semble vouée à la stérilité car elle oppose des convictions inébranlables. On est donc tenté de répéter avec Montaigne, « Que sais-je ? »

     Ce que l’on peut tout de même proposer à titre d’hypothèse, c’est que la vision judaïque du monde et la vision nietzschéenne ont comme point commun de se fonder sur le langage. La Genèse fait croire à une création par la parole, c’est-à-dire physique et demandant donc une lecture littérale, celle qu’adoptent les croyants fondamentalistes. Ce n’est pas la lecture proposée par les prophètes et par leur lecture figurée s’exprimant dans le langage des meshalim.   

     C’est en prophète que le Fils de l’homme a pu dire, « si ton œil te scandalise, arrache-le… » (Marc 9, 47). C’est du langage parabolique, du mashal. Mais Nietzsche l’a compris quasi physiquement et il a eu beau jeu d’accuser Jésus d’avoir condamné la chair.

     Les prophètes sont des gens de l’Esprit, et leur langage n’est pas littéral physique mais figuré psychique. Le Fils de l’homme s’est efforcé de faire reconnaître ce langage, mais il n’a guère réussi. Lorsqu’il a dit qu’il fallait naître une seconde fois, Nicodème n’a pas compris (Jean 3, 3-9). Lorsqu’il a dit qu’il fallait manger sa chair et boire son sang, ses auditeurs se sont détournés (Jean 6, 51-60). La doctrine catholique de la transsubstantiation est une incompréhension du langage mashal du Fils de l’homme.

     L’intentio lectoris du cosmos comme celle des écrits et des paroles des humains, sacrées et profanes, est liée à l’idée que les lectrices et lecteurs se font de l’Éternel. Aime et pense ce que tu veux, car tu penseras selon l’Amour et selon les conséquences cosmiques qu’il entraîne. Ta lecture du cosmos, ton intentio lectoris sera nécessairement cohérente avec son intentio auctoris et avec son intentio operis. C’est ainsi, par exemple, que tu y liras l’indétermination et la liberté comme entraînant la possibilité du « mal » tant cosmique qu’humain.

 

     sur elle-même la terre qui tourne

     s’est longtemps demandée pourquoi

     les hommes en toute bonne foi

     voient le soleil et se détournent

 

     c’est bien cette mère pourtant

     qui berce nos nuits et nos jours

     en faisant sa place à l’amour

     en belle maîtresse du temps

 

     une lecture poétique

     amoureuse du monde

     découvre ce qu’y fonde

     l’amour et son éthique

     où l’autre voit ses droits

     tout comme ses devoirs

     qui se donnent à voir

     à toute bonne foi

 

     alors la terre et le soleil

     en ronde galactique

     loin d’être énigmatiques

     dans l’espace émerveillent

 

 

 

 

laptitedevoreusedelivres |
Le point du jour n'aura pas... |
escapade |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les lectures d'une maman ...
| Atelier Ecrire Ensemble c&#...
| Au fil des mots.