François Mutun, Les Horizons d’Assia et Marc. Editions de L’Harmattan, 2010

Ce duo d’amour sublime et banal d’une Nigérienne et d’un Français à la fin des années soixante est plus que l’histoire en noir et blanc d’un couple domino ; c’est le franchissement des horizons du sexe et de la race vers une altérité essentielle. La vérité de leurs cheminements jumeaux n’est pas dans le décor, si fidèle qu’il soit à la réalité des lieux et des temps, ni dans l’existence des êtres qui ont servi de départ à la création de leurs personnages imaginaires ; elle est dans l’utopie suggérée par leur aventure : dans l’intuition qui s’y déploie, dans l’expérience qui s’y projette, dans l’action qui s’y propose.
La splendeur des paysages sahéliens, la beauté et la noblesse des femmes et des hommes qui y vivent donnent leur appui à un récit dont le souci est de nourrir la pensée qui le hante, celle de la rencontre des cultures, des religions et des visions du monde. Une pensée qui coule au-delà d’elle-même pour rejoindre l’unique et multiple musique des choses. Et qui se dit dans une harmonie langagière limpide et puissante, une sorte de Cantique des cantiques de la découverte des autres sur fond de passion de l’Autre, de l’Altérité inconnue, informulable et pourtant partout présente dans la beauté de l’univers qui s’offre lorsqu’on renonce à s’en vouloir le maître et possesseur.
Une éloquence passionnée tente de dire l’évidence ignorée, révélée dans la lumière éblouissante du Sahel, qu’il ne suffit pas de la tolérance, de l’œcuménisme, du pluralisme de gens trop sûrs d’eux-mêmes et de leur civilisation, foi ou philosophie pour construire le village planétaire. Assia et Marc s’efforcent d’entrer dans la passion de la différence, dans l’amour de l’autre pour son altérité, pour la saveur de l’altérité qui se découvre présence amoureuse du Tout-autre.
Un livre comme présocratique, africain et européen, dans une écriture où le souffle mêle pensée et poésie, musique et vérité. Un livre pour l’avenir de notre terre où le continent des malheurs et des discordes meurtrières éclaire encore la route.

pas de réponses

Laisser un commentaire

laptitedevoreusedelivres |
Le point du jour n'aura pas... |
escapade |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les lectures d'une maman ...
| Atelier Ecrire Ensemble c&#...
| Au fil des mots.